Me connaitre

J’aime Besançon, cette ville qui m’a tant apporté. Je vis dans le quartier des Chaprais. Besançon est une ville spéciale, nous le savons. On y vit bien, protégés par une ceinture verte et un esprit progressiste.

Avec mon épouse, nous avons deux enfants de trois ans et dix mois. L’un est à l’école Helvétie, tout près de chez nous, l’autre est trop petit pour l’école et fait ses classes à la crèche.

J’ai 40 ans et je suis passé par un lycée où j’ai suivi des études littéraires et artistiques avant d’étudier la Philosophie et la Géographie à la Sorbonne, ce qui m’a mené à entamer un doctorat. Les études de géographie m’ont conduit devant les portes de l’Institut Saint-Jacques. Né dans un quartier populaire, j’ai à force de volonté réussi le concours d’entrée à Sciences Po Paris dont je suis sorti diplômé en 2006, avant d’intégrer le cycle de préparation de l’ENA.

J’aime la nature, les randonnées, les montagnes. Je fais régulièrement des semi-marathons et suis licencié au Besançon Football où je joue en compétition régionale depuis cinq ans. J’aime dessiner et peindre. J’aime aussi écrire.

J’ai débuté ma carrière professionnelle dans un cabinet de conseil en stratégie basé à Paris, c’était très formateur. J’ai accompagné des groupes français dans leur fusion et leur stratégie de croissance, notamment dans l’énergie, comme EDF et GDF. Mes missions m’ont amené à conseiller des ministères dans leurs stratégies de communication, sur internet en particulier, comme l’Education nationale. Après un tour d’Europe en sac à dos, j’ai été recruté par Richard Descoings à la Direction de la Stratégie de Sciences Po Paris où j’ai développé les relations avec les anciens élèves et apporté des conseils en communication. Après cette expérience, j’ai commencé à conseiller des élus locaux dans leurs stratégies de développement. Dans des villages, ou bien des villes-préfecture comme Nevers où j’étais directeur adjoint de cabinet du maire. Après mon arrivée à Besançon, j’ai appris à connaître cette ville, des amis me l’ont fait aimer. Depuis 2014 je suis conseiller technique auprès de la Présidente de Région Bourgogne-Franche-Comté.

Je trouve le temps de m’engager politiquement pour des causes qui me sont chères, dans la lutte contre les inégalités, contre le « décrochage » scolaire en mobilisant associations et institutions, ou tout simplement en donnant des cours à des enfants et des jeunes. J’ai contribué à fonder une association d’insertion par la culture dans un quartier populaire.

J’ai pris le temps de mettre par écrit mes combats pour les valeurs de la République, notamment dans « Quatre nuances de France », un livre d’entretiens sous forme de correspondances sur les enjeux de notre société, avec le journaliste et ex-membre du CSA Rachid Arhab, l’ambassadeur de France et ancien Directeur du Ministère des Affaires étrangères Xavier Driencourt, et un ex sans-papiers, Nacer Safer. La promotion à Paris de l’Assemblée nationale aux quartiers populaires, en régions et à l’étranger prend la forme de conférences et de débats depuis 2016.

En tant que spécialiste des politiques de développement économique et de démocratie locale, j’ai publié en 2017 l’essai « Que veut la banlieue ? Manifeste pour en finir avec une injustice française », préfacé par Rachid Arhab, (L’Harmattan). Il dresse un état de la situation des quartiers prioritaires de la Politique de ville, mêlant analyse et témoignages personnels. J’ai invité le Gouvernement à lancer un plan d’actions concrètes inédit pour que la situation change, la règle des « Trois Cinq », en favorisant un choc d’offre dans l’ « immatériel » : compétences, éducation, emploi, culture et démocratie locale. Cela m’a mené jusqu’à l’Assemblée nationale où j’ai pu présenter devant les députés et des ministres mes travaux ainsi que dans le cadre du rapport Borloo remis au président de la République.

Nous avons fondé, avec quelques personnes, le mouvement Bisontines – Bisontins en avril 2018 à Besançon. Il a vu le jour officiellement le 14 juillet 2018. Il est basé sur 6 valeurs fondamentales : solidarités, fraternité, laïcité, développement durable, laïcité, audace. Nous menons des actions pour un renouveau politique et citoyen qui passe par le service rendu aux autres. Le mouvement a organisé entre octobre 2018 et juin 2019 plus de 10 évènements et 20 réunions qui ont rassemblé 2 000 participants. Nous sommes passés de 3 à 500 adhérents en moins d’un an.

Notre candidature aux élections municipales s’est imposée à nous depuis quelques mois, car les nombreuses rencontres avec nos concitoyennes et nos concitoyens nous ont montré clairement qu’il y a une urgence à agir sur le plan politique pour prolonger l’action citoyenne

Ce mouvement m’a désigné comme son représentant pour les élections municipales à Besançon de mars 2020. C’est avec fierté et force que je défendrai nos idées et notre projet pour la ville de Besançon, une ville que nous aimons.

* champs obligatoires
J’accepte que Bisontines-Bisontins utilise mes données pour m’envoyer des informations

Rejoignez-nous !

Vos idées comptent !

Avec le mouvement Bisontines – Bisontins, nous avons la force et l’enthousiasme de mener une campagne pour un projet audacieux de renouveau, et façonner la ville que nous vivons, que nous léguerons à nos enfants. Une ville qui protège, qui se développe, une ville agréable à vivre.

Bisontines, Bisontins, nous voulons le faire pour vous, avec vous, et nous avons besoin de vous, car tout part de votre engagement. Alors rejoignez-nous !